Kamer van Volksvertegenwoordigers, 18/4/ 2012

Samengevoegde vragen van

– mevrouw Muriel Gerkens aan de minister van Overheidsbedrijven, Wetenschapsbeleid en Ontwikkelingssamenwerking, belast met Grote Steden, over “het Museum voor Moderne Kunst van Brussel” (nr. 9700)

 – de heer Jef Van den Bergh aan de minister van Overheidsbedrijven, Wetenschapsbeleid en Ontwikkelingssamenwerking, belast met Grote Steden, over “de tijdelijke tentoonstelling van de collectie moderne kunst” (nr. 9989)

01.01 Muriel Gerkens (Ecolo-Groen):

Monsieur le ministre, un article paru le 10 février dans La Libre Belgique et De Standaard, nous informait de votre décision d’affecter un espace à l’art moderne  dans l’actuel Musée des Beaux-Arts, et ce dans un délai d’un an et demi. Vous ajoutiez que vous demanderiez à la Régie des Bâtiments que la rénovation de ces salles soit prioritaire.

Dans le même article, vous précisiez votre volonté de créer un nouveau Musée d’Art moderne et contemporain dans un délai de dix ans. Enfin, vous communiquiez encore votre décision de renoncer à la location d’un bâtiment transitoire destiné à abriter les collections modernes. Ces démarches font suite au choix de M. Draguet de retirer les oeuvres modernes et contemporaines au bénéfice d’une section consacrée au XIXe siècle.

Monsieur le ministre, la demande formulée auprès de la Régie des Bâtiments a-t-elle été satisfaite? Quel est l’agenda des travaux en vue de la réinstallation des oeuvres? Pourriez-vous également nous indiquer ce qui a présidé au choix de ces salles et les raisons pour lesquelles le second plateau de 3 000 mètres carrés encore disponible n’est pas utilisé à cette fin? Puis-je enfin vous demander comment vous comptez mener à bien le projet du nouveau Grand Musée d’Art moderne et contemporain de Bruxelles? Je peux d’ailleurs le soutenir dans l’absolu, mais il serait judicieux que ce soit le fruit d’un travail collectif entre les acteurs culturels et le monde politique aussi bien fédéral que bruxellois.

01.02 Jef Van den Bergh (CD&V):

Mijnheer de minister, het bespaart ons wellicht wat tijd als u één antwoord geeft op beide vragen. Mijn vraag gaat inderdaad over hetzelfde onderwerp.

De tentoonstelling van de collectie moderne kunst werd ongeveer een jaar geleden gesloten. De verzamelingen 20e en 21e eeuw liggen sindsdien in de kelders van het museum. Zoals mevrouw Gerkens al zei maakte u op 10 februari uw visie bekend in onder andere De Standaard en La Libre Belgique. U had het toen over een tijdelijke tentoonstelling van de collectie moderne kunst, in afwachting van een nieuw gebouw. Om die tijdelijke tentoonstelling te organiseren zou één tot anderhalf jaar nodig zijn.

U verwierp de mogelijkheid een ander gebouw te huren — er was bijvoorbeeld sprake van het Dexiagebouw — en meende dat in het museum zelf een ruimte van 3 000 tot 5 000m2 moest worden gevonden. U zou de Regie der Gebouwen vragen de renovatie van die zalen prioritair aan te pakken.

Werd er ondertussen definitief beslist opnieuw een collectie moderne kunst in afwachting van een nieuw museum tentoon te stellen in het KMSKB?

Hebt u reeds contact opgenomen met de Regie der Gebouwen? Wat is het resultaat? Hebt u al een gedetailleerd plan van hoe en wanneer de zalen zullen worden gerenoveerd en wat daarvan de kostprijs zal zijn?

01.03 Paul Magnette, ministre:

Madame la présidente, chers collègues, en effet, j’ai indiqué mon souhait que la collection Art moderne des Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique soit à nouveau présentée au public dans les plus brefs délais. De fait, il est dommage que cette magnifique collection dont nous disposons reste inaccessible en attendant l’ouverture d’un nouveau musée, dans une dizaine d’années au minimum. Même si une sélection tournante de ces œuvres est organisée, cela reste insuffisant au regard de notre remarquable patrimoine.

Je souhaite également que la collection soit présentée, autant que faire se peut, au sein même du musée, ne fût-ce que pour des raisons d’économies en termes de billetterie, de gardiennage, etc., et pour utiliser le patrimoine existant de l’État plutôt que d’en acquérir d’autres. Il ne serait guère rationnel d’aménager un autre bâtiment alors que des espaces restent disponibles au musée et que leur rénovation est largement entamée. Sauf dans la perspective d’un beaucoup plus grand musée d’art moderne et d’art contemporain, qui appellerait un nouveau bâtiment. Néanmoins, pour présenter ce qui est de la collection existante, il me semble que le bâtiment existant demeure la meilleure option.

Mijnheer Van den Bergh, ik heb dus verschillende Brusselse plaatsen bezocht die de moderne en hedendaagse kunstcollectie zouden kunnen verwelkomen. Het lijkt mij daarbij vanzelfsprekend dat de lokalen die de uitbreidingen worden genoemd en die leegstaan na werken van asbestverwijdering, een perfecte plaats zouden zijn om de collectie voorlopig op te stellen. Die collecties zullen trouwens geen lange weg moeten afleggen om in goede omstandigheden opnieuw te worden geïnstalleerd.

Mijn medewerkers hebben dus contact gehad met de directeur van de strategische cel van de Regie der Gebouwen van de staatssecretaris van de Regie der Gebouwen. Ik heb daarover ook persoonlijk met de staatssecretaris gesproken. Een ontmoeting is weldra gepland.

De directeur staat in principe positief tegenover die vraag en zou van dat type renovatie willen gebruikmaken om energiebesparende werken uit te voeren. Hij wil mij natuurlijk spreken over het herinrichtingsproject van die zogenaamde uitbreidingen, maar wil het ook hebben over de gebouwen die door de POD Wetenschapsbeleid worden bezet.

Aucun agenda précis n’a été fixé. À partir du moment où la Régie des Bâtiments a déjà réalisé des travaux substantiels de désamiantage dans cette partie du bâtiment, il ne reste que des travaux de finition (électricité, peinture, vérification de l’hygrométrie et de la température). Ne s’agissant pas de réaménagements lourds, nous avons estimé qu’un délai d’un an et demi était tenable.

En revanche,  l’étage supplémentaire auquel vous faites allusion ne peut pas être utilisé pour le moment pour exposer des oeuvres puisqu’il contient les réserves d’oeuvres des XVe et XVIe siècles. On peut imaginer, à plus long terme, avec un vrai musée d’art moderne et contemporain dans un bâtiment propre, que ces réserves et les extensions puissent permettre de mieux exposer la partie consacrée aux Primitifs flamands, ce qui serait aussi un redéploiement intéressant de l’ensemble de nos collections.

Pour le reste, en ce qui concerne le projet à long terme du musée d’art moderne et contemporain, je souhaite également qu’il y ait une dynamique collective. Un premier groupe de travail s’est mis en place, représentant la Ville et la Région, les musées et le POD Politique scientifique. Il va continuer à travailler, à réfléchir sur la formule financière, sur la manière de faire appel à du mécénat privé et sur la localisation. Il faudra avoir un vrai débat avec les Bruxellois sur la localisation optimale afin de pouvoir utiliser ceci comme un levier de rénovation urbaine à Bruxelles.

Par ailleurs, je souhaite qu’une dynamique soit lancée sur le concept du musée lui-même. Quel musée d’art moderne et contemporain voulons nous ? Quel profil va-t-on lui donner? Ce travail se fera en collaboration avec des artistes contemporains qui sont prêts à s’investir dans ce projet, avec des conservateurs et avec des commissaires d’expositions. Nous avons un talent remarquable en Belgique. Nous avons des commissaires qui organisent des expositions d’art contemporain dans le monde entier. Nous avons une concentration de sommeliers et de commissaires d’art contemporain qui dépasse très largement la taille de notre population. Je voudrais qu’on utilise ce milieu pour concevoir un musée d’art moderne et contemporain qui ne soit pas juste la copie d’un autre mais qui soit vraiment un musée-phare en Europe.

01.04 Muriel Gerkens (Ecolo-Groen):

Monsieur le ministre, je vous remercie pour cette réponse qui me réjouit. Vu le nombre de talents que la Belgique compte pour valoriser cette expression artistique contemporaine et moderne, il était râlant de constater que cette partie du musée avait atterri dans les caves. Certes, il n’est pas facile d’attirer du monde en permanence pour admirer ce type d’oeuvre. Ce doit être lié à une dynamique plus large d’enseignement, de critiques, d’événements. C’est tout cela qu’il faudra faire avec les personnes ressources et la direction du musée.

Je note que les échéances pourraient être retenues, les travaux n’étant pas trop conséquents. Je ne suis pas sûre de la mobilisation réelle de M. Draguet pour l’art moderne et l’art contemporain. Lorsque j’avais interrogé la ministre Laruelle, celle-ci m’avait répondu qu’il fallait tenir compte de l’autonomie de gestion. Vous, en votre qualité de ministre, vous désignez telle et telle salle dans tel musée. L’on peut donc porter atteinte à cette autonomie à partir du moment où cela poursuit des objectifs de politique culturelle! Aussi, je compte sur vous pour que cette décision soit respectée et que ces oeuvres-là soient sauvées. Ce qui ne signifie pas que l’on ne doit pas sauver celles des XVe et XVIe siècles ni les exposer aussi évidemment.

Depuis la fermeture du musée, une mobilisation est intervenue. Une série d’acteurs sont donc mobilisables sur le long terme. Dès lors, il serait très intéressant d’assister à la construction progressive d’une vraie politique de soutien et interactive avec la création d’art moderne et d’art contemporain. Je suivrai avec attention l’état d’avancement des travaux et des aménagements des salles.

01.05 Jef Van den Bergh (CD&V):

Mevrouw de voorzitter, mijnheer de minister, ik dank u uiteraard voor uw antwoord, dat een aantal positieve elementen bevat.

Zo is er de bevestiging van de keuze om de collectie niet naar een ander gebouw te verhuizen, maar minstens een tijdelijke oplossing binnen het KMSKB te zoeken. Met beperkte investeringen kan men daar tot een goede huisvesting komen voor die bijzonder waardevolle collectie moderne kunst.

Een en ander neemt evenwel niet weg dat wij ook voor de rest van het gebouw een oplossing moeten vinden. Het was geen element van mijn vraag, maar ik wens niettemin even de aandacht te vestigen op de vaststelling dat ook voor de rest van het gebouw renovatiewerken zich opdringen.

Begin maart 2012 is er opnieuw ernstige waterschade opgedoken, op het moment dat de klimaatinstallatie blijkbaar een eigen leven was beginnen te leiden. Dergelijke toestanden kunnen wij toch niet tolereren, gezien de waarde van de collectie die aldaar beschikbaar is.

Er is dus ook een langetermijnvisie nodig voor het gebouw, waaraan verder zal moeten worden gewerkt. Hetzelfde geldt voor de langetermijnvisie voor de kunstcollectie op zich. Het gaat immers niet enkel over het kunstaspect. Het gaat ook over het wetenschappelijke aspect. Een en ander valt onder het federale wetenschapsbeleid. De mengeling van oude en nieuwe, moderne kunst heeft op zich zijn waarde, zeker een wetenschappelijke waarde, met name onder andere de evolutie van de kunstwerken. Alle aspecten zullen dus mee moeten worden opgenomen in een goede langetermijnvisie.

01.06 Muriel Gerkens (Ecolo-Groen):

Monsieur le ministre, une date de rencontre avec la Régie est-elle prévue?

01.07 Paul Magnette, ministre:

C’est planifié. Je ne sais pas si j’ai la date, mais il s’agit d’une réunion administrative!


Advertenties

Een reactie plaatsen

Opgeslagen onder Politici

Geef een reactie

Vul je gegevens in of klik op een icoon om in te loggen.

WordPress.com logo

Je reageert onder je WordPress.com account. Log uit / Bijwerken )

Twitter-afbeelding

Je reageert onder je Twitter account. Log uit / Bijwerken )

Facebook foto

Je reageert onder je Facebook account. Log uit / Bijwerken )

Google+ photo

Je reageert onder je Google+ account. Log uit / Bijwerken )

Verbinden met %s